Ramsay Santé
Clinique du Mousseau

Découvrez l'hypnose interventionnelle avec Philippe VALLEE

Article le

Découvrez l'hypnose interventionnelle avec Philippe VALLEE

Interview de Philippe VALLEE, IADE et hypno thérapeute à la Clinique du Mousseau

 

L’hypnose fait son arrivée sur les tables d’opération :

L’hypnose, de nos jours, est de plus en plus utilisée dans le monde médical notamment dans les interventions chirurgicales. L’hypno thérapeute a la possibilité de faire entrer son patient dans un état de transe. Cette méthode s’adresse aux patients qui veulent une alternative à l’anesthésie générale. L’hypnose peut tout de même être associée à une anesthésie locale lors d’une intervention chirurgicale.

Nous avons alors interrogé Philippe VALLEE, IADE (infirmier anesthésiste diplômé d’état) au bloc opératoire de la Clinique du Mousseau, afin d’en savoir plus sur cette pratique.

Tout d’abord, revenons sur la définition de l’hypnose interventionnelle et son principe afin d’être dans la capacité de mieux appréhender le sujet.  

L’hypnose est un état de conscience modifié. En effet, cet acte permet d’activer des zones du cerveau différentes de celles qui sont mobilisées dans un état de conscience normal. Cette dernière augmente l’activation du cortex cingulaire antérieur qui se trouve dans le cortex préfrontal.

 

Le préopératoire : L’alliance 

Avant l’opération il est obligatoire d’organiser une consultation avec un anesthésiste afin qu’une certaine alliance se créée entre le thérapeute et son patient (chose primordiale quant au déroulement de l’opération). Selon Philippe VALLEE, il est nécessaire de créer un lien entre le patient et son hypno thérapeute. Sans ce dernier il est difficile que l’hypnose fonctionne car un manque de confiance se fera ressentir du côté du patient et celui-ci ne sera donc pas réceptif. 

Par la suite, le patient est amené à choisir un thème qu’il puise dans ses propres souvenirs. Plus son souvenir sera détaillé,  plus l’hypnose sera facile à réaliser.

De plus, pour qu’une opération sous hypnose se déroule en toute tranquillité et sans complication il faut que le patient adhère à cette pratique et décide de lui même de choisir ce type « d’anesthésie ». 

 

Un confort pour les patients :

Les avantages de l’opération sous hypnose sont multiples :  

- Grâce à l’hypnose les patients évitent une anesthésie générale, souvent redoutée par beaucoup de personnes, et évitent donc les complications éventuelles que celle-ci peut engendrer.

- La phase post opératoire est plus favorable car la récupération étant plus rapide le patient ressent moins la douleur réduisant ainsi certaines complications (absence de médicament, absence de salle de surveillance post-interventionnelle).

Une chose importante à souligner est que le patient est acteur de sa propre opération. Ce qui a l’avantage de le mettre plus facilement en confiance grâce à ce sentiment de maitrise que l’on ne peut pas avoir pendant une anesthésie générale.

 

Le déroulement de l’opération :

Pendant l’intervention, le patient est bien évidemment surveillé comme pendant une anesthésie générale et peut être endormi à n’importe quel moment si la nécessité s’en fait ressentir. 

Si le chirurgien rencontre une complication, Philippe VALLEE aura juste à modifier son histoire afin de s’adapter à la situation et encourager le patient à se battre (par exemple pour les sportifs, il pourra faire allusion à une pente difficile à monter en vélo). 

 

Que pouvons-nous en conclure ? 

L’hypnose existe depuis plus de 200 ans. La Belgique est très en avance et la France commence petit à petit à faire entrer cette pratique dans les mœurs. Cela reste une excellente alternative à l’anesthésie générale. Si vous avez soif d’expérience privilégiez l’hypnose et votre corps vous remerciera. De plus vous aurez une belle histoire à raconter !